J4 – Fjord glacé d’Ilulissat

J4 – Fjord glacé d’Ilulissat

Bonne nouvelle : l’hôtel nous apprend qu’au vu du nombre important de passagers bloqués à Ilulissat, Air Greenland a prévu d’affréter demain un vol supplémentaire pour Qaanaaq. Avec normalement un avion par semaine, nous risquions d’arriver en retard pour notre transport sur le glacier prévu dans quelques jours. Un autre appel des collègues de Qaanaaq : ce serait bien d’acheter un peu d’huile d’olive et de beurre, et si possible d’en prendre aussi pour les villageois.

Profitant d’une nouvelle journée ensoleillée, nous voilà partis pour une promenade le long du fjord glacé d’Ilulissat. Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Une longue passerelle de bois permet d’y accéder sans se salir les chaussures ni abîmer le marais qu’elle traverse, ou encore en fauteuil roulant.

On étudie les courbes de niveaux sur notre carte pour estimer la hauteur des icebergs. Certains émergent de plus de cinquante mètres au-dessus du fjord. De temps en temps on entend un craquement sourd, un pan de glace s’effondre quelque part dans ce dédale.

Nous attendons de voir l’un de ces géants pivoter sur lui-même, engendrant un tsunami de plusieurs mètres de haut et des ondes sismiques que l’on peut détecter jusqu’en Europe et en Amérique du Nord, mais malgré le soleil rien ne bouge, le fjord semble être figé dans la glace.

Au retour, nous explorons la ville. Ilulissat comporte deux supermarchés, un magasin d’électronique, un petit musée sur l’explorateur Danois Rasmussen dont la gérante est mariée à un pêcheur breton, et plusieurs bars. Autour d’une bière locale, nous discutons encore d’ours et de fusils, du travail de chacun sur le glacier. Mais déjà nos petites vacances à Ilulissat se terminent, demain nous partons vers le grand nord…